Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

      CRUN

      Sans titre 5

                   Renseignements ou témoignages, contactez nous : crun.06@hotmail.fr

9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 13:01
Les cas de TRANS-EN-PROVENCE
et
de NANCY
deux cas similaires 

 

Ces deux cas aussi célèbres que sérieux, ont été volontairement associés, car on peut en effet se demander si les objets observés par les témoins (pourtant éloigné de plus de 1000 km) ne sont pas les même. Des similitudes troublantes apparaissent autant dans l'aspect des OVNI que dans leurs comportements...



Trans-en-provence : " L'affaire Rénato Niccolaï "


L'affaire de Trans-en-Provence demeure l'un des cas français les plus célèbres, moins par son scénario que par l'enquête exemplaire scientifique qu'elle a entraînée...

Nous sommes en 1981. Ce jour là, vers 17h, un habitant de Trans-en-Provence, Renato Nicolaï, maçon retraité d'une cinquantaine d'années, était occupé à bricoler dans son jardin. C'est alors qu'il vit un engin atterrir, avec un léger sifflement, sans flammes. Selon le témoin, « L'engin avait la forme de deux assiettes renversées l'une contre l'autre. Il avait la couleur du plomb et possédait une nervure tout autour de sa circonférence. Sous l'appareil, j'ai vu, au moment où il se soulevait, deux genres de pièces rondes qui pouvaient être des réacteurs ou des pieds. Il y avait aussi deux autres cercles qui ressemblaient à des trappes. Les deux réacteurs ou pieds dépassaient légèrement sur 20 cm en-dessous de l'appareil. Il mesurait environ 1,80 m de haut pour 2,50 m de diamètre. Peu après, l'objet décolla, pour disparaître bientôt au loin ». Un voisin gendarme arrivera bientôt sur les lieux, il prélèvera de la luzerne ainsi que de la terre, pour l'envoyer au GEPAN. Des analyses seront réalisées sur les plantes et les traces. Le GEPAN constatera que le sol a été tassé par un lourd poids, qu'il a été chauffé à environ 600°C, et qu'un dépôt d'oxyde de fer a été laissé. Plus surprenant, Michel Bounias, scientifique de l'INRA auquel les analyses de luzernes ont été confiées, découvrira que cette luzerne a subi une exposition aux radiations.

Les enquêteurs du GEPAN interrogeront M. Nicolaï et écarteront l'hypothèse d'un canular. Ils se fonderont pour cela sur la personnalité et les dires du témoin, un homme ne lisant jamais ni livres ni journaux, ayant pour seule source d'information la télévision et déclarant avoir bien entendu le terme ovni une fois à la télévision mais en ignorer le sens. Le témoin fut persuadé d'avoir vu un engin militaire secret, le village de Trans-en-Provence se situant près du camp militaire de Canjuers. Certains sceptiques défendent, au contraire des enquêteurs du GEPAN, la thèse du canular.



 

Nancy : " l'affaire de l'amarante "


Dans la soirée du jeudi 21 octobre 1982 vers 18h, la gendarmerie de V3, banlieue de V2, est avisée par un couple, Monsieur et Madame Henri, de l'observation d'un phénomène inhabituel survenu le matin même chez eux.
De retour chez lui, Monsieur Henri découvre dans son jardin une série de fleurs flétries, chose qu'il pense être liée au phénomène lumineux observé le jour même.
Le lendemain matin il fait appel de nouveau à la gendarmerie qui se rend sur place pour prélever des échantillons.

Intervention de la gendarmerie
Enquête de la brigade de gendarmerie de V3 :

C'est le 21 octobre 1982 vers 18 heures que débute l'intervention de la brigade de gendarmerie de V3, la plus proche du domicile de Monsieur Henri. La brigade est située au centre d'un grand ensemble d'immeubles de la banlieue de V2, lieu dit “Quartier Haut”. Cette brigade traite de nombreux problème liés à la vie des grands centres urbains, et, lorsque Monsieur et Madame Henri s'y sont rendus spontanément, leur témoignage a été aussitôt enregistré avec la plus grande attention. Le brigadier de service nous explique que la personnalité, la situation sociale du témoin et le fait qu'il veuille conserver l'anonymat et la plus grande discrétion donnaient à priori une certaine crédibilité à son récit.

Un télex est transmis dès le 22/10/82 ( voir ci-après ).
Le GEPAN est informé le 23/10/82 puis après contact téléphonique à la brigade de V3, décide d'entreprendre une enquête.




CETTE VIDEO RETRACE CLAIREMENT L'HISTOIRE DE CES DEUX AFFAIRES, AVEC L'INTERVENTION DE JEAN JACQUES VELASCO RESPONSABLE OFFICIEL DU SEPRA (CNRS)

 

BON VISIONNAGE...!
 

Partager cet article

Repost 0
Published by magonia51
commenter cet article

commentaires

Polyèdre 13/03/2016 23:44

Bonjour ! Je vous signale au passage une nouvelle vidéo sur l'affaire de Nancy-Laxou ...
http://www.youtube.com/watch?v=mRRaOsbEo6M

Retour Page D'accueil...

  • : Le blog du C.R.U.N
  • Le blog du C.R.U.N
  • : ENQUETES ET VULGARISATION DU PHENOMENE OVNI EN REGION PACA
  • Contact

N E W S . . . O V N I . . . S C I E N C E . . .

                                              Le CRUN retrouve un nouveau Vice-Président!
Félicitation à LAURENT AUGIUS !
       
-----------------------------
Prochainement:
Présentation du nouvel AMS
Conçu par MIRKO (ex-ICDV)
--------------------------
"...c'est trés bien ce que vous faites..." 
Les frères Bogdanoff félicitent le travail du CRUN à Nice !
P6100607-copie-1
     
        *****
Le CRUN n'accepte plus de sympathisants et reste,
(sauf exception) fidèle à son nombre actuel (20).
Vous pouvez toujours nous contacter au: crun.06@hotmail.fr
 
Votre actualité est mise à jour régulièrement
        t t e n t i o n :
Certaines infos diffusées sont difficilements vérifiables et demeurent de la simple information. 
VIDEO REAL UFO BRESIL ICI : link     
     
 
   
           De nouveaux visages sur Mars !           
 
----------------
Pour nous contacter ou nous faire parvenir vos témoignages cliquez ICI
(vos témoignages ne doivent concerner que la région PACA, merci)
--------